La valorisation territoriale

Emplois, accessibilité, fluidité, attractivité : un projet au service du territoire

La réalisation d’une nouvelle autoroute au droit de l’aire urbaine de Montpellier valorisera le territoire, à plusieurs égards. Les grands élus et décideurs économiques soutiennent quasi unanimement le projet depuis des années, et l’attendent avec impatience. 


Pendant les travaux, l’emploi.

Avec environ trois millions d’heures travaillées, le chantier en lui-même alimentera l’économie locale, fortement touchée par la crise. ASF s’engage à jouer un rôle en matière d’insertion des publics en difficulté. 

Circulation de transit fluidifiée.

La nouvelle autoroute dédiée au transit apportera un meilleur service aux poids lourds, aux vacanciers et aux autres acteurs de la circulation inter-régionale. Les utilisateurs feront ainsi l’économie de deux arrêts, grâce au démantèlement de la barrière de Gallargues et de son transfert à Baillargues, ainsi que de la reconfiguration du péage de Saint-Jean-de-Védas. 

L’accessibilité de Montpellier considérablement améliorée.

L’autoroute actuelle, transformée à terme en boulevard urbain et uniquement destinée aux déplacements locaux, deviendra l’armature du périphérique de Montpellier. Les habitants du Grand Montpellier connaîtront la satisfaction de circuler sur cet axe délesté de la circulation de transit. Les projets de déviation Est et de contournement Ouest devraient venir, à terme, s’y raccorder, offrant à la capitale régionale la rocade qui lui fait défaut.

Cette fluidité de circulation aura deux impacts positifs : des gains de productivité pour l’économie régionale (raccourcissement des trajets professionnels), et une attractivité accrue pour séduire investisseurs et entreprises étudiant une implantation en Languedoc-Roussillon.